AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un chant mélodieux

Aller en bas 
AuteurMessage
Selania
Invité



MessageSujet: Un chant mélodieux   Lun 22 Oct - 16:55

Assis au loin, près des jardins de la grande Prince, l'Égyptienne était là, chantonnante, une mélodie mélancolique, adressant ses adieux aux gens qui pouvaient bien l'entendre.

La mélodie sonnait arabe, même plus de son chez eux. Elle entonnait chaque syllabe d'un ton triste. Les paroles ne disait rien a ceux qui n'avait jamais visiter son coin de pays a elle.

Vétu d'une grande robe bourgogne, couronne sur sa tête aux cheveux noirs, pleins de bagues et de bijoux ornaient son cou délicat. Elle savait parfaitement qu'elle ne devait pas être vétu de la sorte, mais elle ne pouvait s'en empecher puisqu'elle sentait la fin pour elle, approcher a grand pas.

Les paroles, les mélodies, s'envolaient aux grés du vent. A qui bon voulait bien l'entendre...
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Ev
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Lun 22 Oct - 17:06

*Nahua l'observait un léger sourire aux lèvres et un petite larme discrète sur sa joue, comme si elle comprenait ce que la jeune princesse ressentait au font de son âme ou du moins le sens de son chant*
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Ev
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mar 23 Oct - 0:24

*Nahua s'avanca près de Selania, doucement, pour ne pas l'effrayé*
*Elle continua le chant avec celle-ci, ce qui surprit quelque peu cette dernière, mais qui n'avait en rien touché la beauté du chant*
*Elle l'a chantait comme si elle l'avait apprise par coeur il y a bien longtemps dans des contré lointaine ou le sable frolait les visages du désert où Selania elle-même habitait*
Revenir en haut Aller en bas
Selania
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mar 23 Oct - 21:56

Entendant la fée, Selania resta surprise, s'arretant de chanter quelques secondes. Elle dévisagea Nahua d'un air tres surpris. Mais elle reprit sa mélodie, toujours en regardant la dame devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Ev
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mar 23 Oct - 22:02

*Quand la chanson se termina Nahua regarda Selania le sourire aux lèvres*
*Puis baissa les yeux en même temps que son sourrir disparaissait*
*Releva doucement la tête vers le soleil qui se couchait à l'horison*

Il y a longtemps que je n'avais pas entendu cette chanson
Elle est bien triste, mais je l'ai entendu plusieurs fois parmis mes voyages ...
Il fesait chaud là-bas, mais pas humide comme d'où je crois être né du moins
Revenir en haut Aller en bas
Selania
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mar 23 Oct - 22:04

Un petit sourire en coin apparut a la comissure des lèvres. Une petite larme perla au coin de ses yeux noirs.

- C'est plaisant et rassurant de voir que des gens me comprennent et savent comment c'est chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Ev
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mar 23 Oct - 22:11

*Nahua regarda solonelement Selania*

Je ne sais pas d'où tu viens Selania
mais j'ai déjà entendu cette chanson

mmmmm *Nahua s'embla chercher dans ses souvenirs*

Une grande plait allait s'abbattre parmis le désert venant de l'est
J'ai été raconter mon histoire au roi une enfant venait de naître au palais, mais on pleurait déjà un mal que je ne connaissais pas
Revenir en haut Aller en bas
Selania
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mar 23 Oct - 22:14

Elle inclina la tête envers la dame.

- Je viens de l'Égypte.

Puis elle fixa au loin. Se relevant et rajusta sa grande robe pour ensuite se rassoir.

- Raconte moi ton histoire. Tu m'intrigues.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Ev
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mar 23 Oct - 22:52

*Nahua s'embla surprise*
*A part Alexandre personne n'avait vraiment écouter avec autant de désir ses aventures depuis longtemps*

*Elle s'assit sur un petit tamis qui se trouvait là et commença a raconter*
*Pendant qu'elle racontait des formes se désinaient autour d'elle comme pour apuiller ses mots et chacun de ceux-ci semblait envouter ceux qui écoutaient*

Il y a longtemps, mais pas si longtemps que cela, le désert était fleurissant et remplit des fruits et fleurs que l’on ne pouvait trouver nulle part ailleurs dans le monde.

http://www.baobabs.com/ADEmulFLS01.jpg
http://fripouill.neuf.fr/noumea/roses_du_desert.jpg
http://pastel.bleublog.ch/files/images/2006/9/480/mob58_1158485606.jpg
http://planetebleue.canalblog.com/images/JCL_fruits_big_2_D1_ghana.jpg

http://www.aceiweb.org/apak.jpg

J’avais été attiré par un chant, une prière, qui venait d’un village. Je m’en souviens très bien. Ils articulaient cette prière à l'unisson, de plus en plus fort, et la rythmaient de leur propre respiration, et je sentais que ce n'était pas seulement leur bouche qui disait la prière, mais leur cœur et leur corps tout entier. En prononçant ainsi, à l'infini, le nom sacré de leurs dieux, en le mêlant à l'air qu'ils inspiraient et à ceux qu'ils expiraient, ils se fondaient progressivement en eux. Ils devenaient ce nom divin qu'ils faisaient vibrer de leur voix. Ils s'identifiaient au nom de ces dieux jusqu'à ne faire qu'un avec eux, Dieux et hommes confondus, Pères, Mères et fils confondus en un même souffle, en un même esprit. Et je voyais ces fidèles, remplis du ces Dieux, gonflés du souffle de leur espérances, arborer un visage où se lisaient tous les stades du plaisir, de la jouissance, de la volupté, de l'extase et de l'enivrement, comme si la parole divine était un vin capiteux qui leur coulait directement dans les veines. Leur front était couvert de sueur. Leurs yeux se révulsaient. Leur bouche remuait en cadence sur le souffle qui entrait en eux et ressortait d'eux, comme s'ils mâchaient quelques mets délicieux ou une herbe hallucinogène et aphrodisiaque, mais il n'y avait ni mets ni herbe, uniquement nom de ces dieux animés par leur souffle.

Des années plus tard je suis revenu dans le village. Il n’y avait plus les vastes étendu de fleurs succulents et si juteux que j’y avait goûté, ni les voient que j’avais entendu. Seul le désert, sable, à perte de vu. Le silence du vent me répondait parmi les bourrasques de sable et je trouvais enfin parmi eux le village où j’avais vécu ces plaisirs.

http://michel.megnin.free.fr/IMAGES/LENHERT%20en%20couleur%20(Tunis)/OASIS%20ET%20DESERT/PANORAMA_DESERT_PRIERE_2.jpg
http://michel.megnin.free.fr/IMAGES/LENHERT%20en%20couleur%20(Tunis)/OASIS%20ET%20DESERT/PANORAMA-DESERT_PRIERE_3.jpg
http://home.nordnet.fr/~bhaute/desert2.jpg
http://saint-gilles.hautetfort.com/images/medium_Jesus_dans_le_desert.jpg

On me raconta que les dieux s’étaient détournés d’eux puisqu’ils n’avaient plus fait les prières. Quelques uns avaient recommencé et priaient, mais rien n’avait changé. Les ventres gonflés des enfants mal nourries et le creux des yeux des villageois me faisaient dire qu’ils n’en avaient plus pour très longtemps.
Je partie vers l’ouest espérant trouver de l’aide, mais le mal se répandait avec la peste et la famine de villages en villes.
http://bloodsister.free.fr/peste.jpg
Je me rendis au palais à temps.
Revenir en haut Aller en bas
Selania
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mar 23 Oct - 23:01

Selania écoutait chaque paroles, chaques sons, avec voluptés les yeux grands ouverts.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Ev
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mar 23 Oct - 23:41

Les prêtres du palais savaient ce qu’il fallait faire et sachant maintenant ce que sont les mages plusieurs en étaient de bien grand. Les gens croyaient en eux et leurs prières unies avec les villageois touchèrent les dieux, mais seule la reine en plus de ses prêtresses pouvaient présider ce rituel.
Mais il semblait que la paix n’était de courte durée. Les villageois avaient, pour la plus part, guérit de leur mal, mais les prêtres avaient donné leur vie et peu a peu le fleuve devient rouge et son goût n’était pas celui du vin. http://www.vuni.net/b/suicide.jpg Les prêtres mourraient un après les autres, mais quand le dernier mourra il pausa sa main sur le ventre de la reine. Une fille naîtrait en son ventre et aura de grande décision à prendre dans un autre endroit que l’Égypte et dessinera une destiné très différente pour les gens autour d’elle selon s’est choix. La reine mourerait par cette même malédiction que les dieux leurs ont imposés à eux les prêtres du grand pharaon.
La reine accepta sa destiné tel que son titre le démontrait, car les dieux l’avaient décidé ainsi et c’était pour son peuple qu’elle avait fait se sacrifice. http://www.drdee.dsc.rmit.edu.au/news/nefertiti.jpg Elle se berçait souvent en chantant cette chanson que tu chantais. Je me disais qu’elle était triste de ne pas pouvoir connaître l’enfant qui grandissait en son ventre en plus de ne donner aucun héritier. Le Pharaon m’accueillait souvent chez lui et écoutait les histoires du monde tel le faisait son père avant lui.

Je voyageais beaucoup plus à cette époque, car il y avait tant de monde et de gens à découvrir ! Quand je suis arrivé ce jour-là, ce n’était pas la reine qui chantait la chanson qu’elle avait chanté, mais un jeune prêtre qui avait pris soin d’elle et qui avait appris tout des rituels du temple directement de la reine d’Égypte.
http://www.alyabbara.com/voyages_personnels/egypte/monuments_traditions/image_3/akhenaton_art_enfant.gif
Il prit ensuite l’enfant dans ses bras en sortant du palais. Je le suivais en silence et me savait discrète et fière lors des rituels. Il s’avança vers le fleuve encore rouge et y baigna la fillette fripé et encore rougis par les efforts et le sang de sa mère. Le fleuve rapidement retrouva ses eaux limpides d’entant. Les villageois acclamèrent la princesse et s’abreuvèrent longtemps dans les eaux à nouveau potable. Le prêtre fit une prière aux dieux priant pour que les choix de la princesse fussent justes et dans le droit et dans la bonté. De plus, de prendre sa vie si il lui arrivait malheur et non celle de la princesse.
Quelques temps plus tard le prêtre disparu et je ne l’ai jamais retrouvé, même sur ces terres.

*Nahua termina en faisant s'éfrité les images comme du sable et en faisant virevolté un moment celui-ci comme une brise dans le désert*
Revenir en haut Aller en bas
Selania
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mar 23 Oct - 23:51

Elle écouta tout les paroles de la fée, regardant les images avec captivation. A la fin de l'histoire, une larme coula sur les joues de la jeune femme. La même qui avait tant changé en seulement une année. Qui était passer de la petite princesse, capricieuse et immature, a une femme, une vrai. Avec des valeurs, des buts. Maintenant, elle sentait la fin approcher.

Elle pris sa couronne et la posa sur le sol. Elle essuya également la coulisse d'eau sur sa joue. Elle regarda Nahua, d'un air incrédule.


- C'est une jolie histoire, quoi que très triste.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Ev
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mar 23 Oct - 23:55

*Nahua la regarda puis sourrit délicatement*

Pourquoi trouves-tu cette histoire triste Princesse?


Dernière édition par le Mar 23 Oct - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Selania
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mar 23 Oct - 23:59

Elle haussa les épaules.

- J'ai l'impression de connaitre cette histoire.

Puis un long soupire.

- Je m'ennuis de mon coin de pays. Je m'ennuis de mon père. De mon milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Ev
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mer 24 Oct - 0:03

*Nahua aquiessa*

Je ne puis comprendre vraiment ce que tu ressens puisque je suis la gardienne des passages, mais vous avez un moyen d'y retourner si vous le voulez.

Mais sache que mon histoire n'a rien de triste, mais montre un renouveau

à toi de voir ce qui est de bien ou mal dans chaque chose et de tirer profit de chaque expériences que tu vies
Une oeuvre n'est jamais terminer, mais toujours abandonné

à toi de voir quand tu abandonneras
Revenir en haut Aller en bas
Selania
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mer 24 Oct - 0:06

Encore une fois, la fée avait impressionner Selania. Elle resta ébahi de voir a quel point, dans cette petite femme si fragile, pouvais se cacher une grade sagesse. Puis un sourire mesquin apparut sur ses lèvres. Et Séryus qui c'était toujours proclamer supérieur a Nahua, elle trouva soudainement que Nahua aurait pu se proclamer supérieur a Séryus.

Son sourire s'effaca. Bref, elle ne comprendrait probablement jamais rien a la pollitique Fae.


- J'abandonne jamais. Je risques fort bien de trouver un moyen de retourner chez moi. Je n'ai plus rien a faire ici, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Ev
Invité



MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   Mer 24 Oct - 0:11

*Nahua l'écouta tel une mère mais toujours distante comme le symbole qu'elle représentait dans tout ce qu'elle avait parcouru*

Pourquoi n'as-tu plus rien à faire ici ?
Il y a toujours quelques choses à bâtir peu importe où tu te trouveras, mais cela sera ton choix peu importe où tu décideras d'aller.

Le temps file et des gens ont déjà trouvé une partie de ce qui vous permettera de retourner chez vous pour ceux qui déciderons d'y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un chant mélodieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un chant mélodieux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué
» LA " MARSEILLAISE CHANT de HAINE
» Le petit méchant loup...
» Le chant de marins.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Cyberpunk :: Parias :: Archive du forum :: Archive d'Exil :: Section En-Jeu :: L'élysée d'Amsterdam-
Sauter vers: