AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un peu d'histoire...

Aller en bas 
AuteurMessage
Adam Reha (Storyteller)
Storyteller
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 36
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Un peu d'histoire...   Mar 28 Nov - 5:27

La Cosmologie


Les treize tribus enseignent à leurs louveteaux et à leurs cliaths les règles du monde, leur donnant un but et une motivation. Les jeunes loups-garous apprennent une légende assez unique sur la mort progressive de Gaia, un récit à la fois mystique et spirituel.
Comme il est d’usage dans le monde des esprits, les événements de l’Umbra y apparaissent comme des reflets du monde physique.
D’après ce mythe, Gaïa a créé le monde et toutes les choses vivantes. Quand le temps a commencé, elle a lâché trois forces primales sur le monde : la Tisseuse (Weaver), le Kaos (Wyld) et le Grand Ver (Wyrm). Ces éléments de la création sont connus sous le terme collectif de Triade. Le monde des esprits est complexe, mais les loups-garous peuvent résumer ses rouages à ces trois forces primaires.


La Tisseuse a créé toute la structure du monde, des plus hautes montagnes aux fosses abyssales des océans. Elle a donné naissance à une foule d’esprits pour préserver l’ordre et les esprits tisseurs sont connus pour être prévisibles, implacables et déterminés.
Leurs légions tissent la toile de la réalité de leurs longues pattes, renforçant la tapisserie de la création.


Le Kaos ou Sauvage était le souffle de vie du monde, permettant aux créations de la Tisseuse de prospérer. Partout où la nature est vivace, le Kaos est présent.
Les esprits qui le servent sont capricieux et exubérants, imprévisibles et infatigables. Tout comme la Tisseuse a amené l’ordre, le Kaos amène l’anarchie, débordant d’énergie partout où elle ne peut être contenue.
La rébellion, la frustration et les instincts féroces lui donnent de la force. Et pourtant, la nature peut également être douce. Derrière chaque vallée tranquille et sous-bois paisible, le Kaos déverse son energie.


Les mystiques Garous disent que Gaïa a créé une troisième force pour maintenir l’équilibre entre la loi et le désordre, entre la Tisseuse et le Kaos.
Tel un grand serpent enroulé autour de toute la création, le Grand Ver coupait les fils de la création qui ne pourrait autrement pas rester sous conntrôle.
Autrefois, le Grand Ver était la force de l’équilibre (d’après ce que disent les Garous), mais cette époque est révolue.

La Tisseuse folle est devenue trop ambitieuse, cherchant à faire basculer la balance en emprisonnant le Grand Ver dans sa toile de vie. Enfermé et impuissant, le Ver a peu à peu sombré dans la démence, et la création à basculé avec lui.

_________________
"Si les flammes de la passion pour ce jeu conssume aussi votre entourage, diminuez l'intensité... ce n'est qu'un jeu après tout!."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.votremedia.com/darkages
Adam Reha (Storyteller)
Storyteller
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 36
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Mar 28 Nov - 5:32

La Passé


Le monde fut pas toujours aussi sinistre. Les conteurs parlent d’un temps où la Terre était gouvernée par des lois plus simples.
Au printemps de ce monde, le vole qui séparait la chair de l’esprit était fin comme le vent. Quand le soleil brillait, le monde de la nature prenait vie, avec un éclat et une beauté que notre monde moderne ne pourra jamais reproduire.
La magie était vivante et son pouvoir était évident en toute chose.
Autrefois, bien avant l’aube de l’histoire humaine, les loups-garous étaient l’espèce dominante sur la planète.

D’après le mythe, ils apprirent l’art de changer de forme de la Terre Mère. Les loups-garous parlent toujours avec déférence de leur déesse, Gaïa, qui leur a donné le pouvoir des changements.
Parce qu’ils faisaient preuve d’un grand potentiel pour les arts mystiques, ils apprirent à évoluer parmi les tribus des hommes et au plus profond de la nature avec la même aisance.

Cet héritage passerait de parent à l’enfant, transmis à chaque nouvelle génération. En retour, les loups-garous devaient veiller sur la création de Gaïa, protégeant leurs cousins, hommes comme loups.
Pour transmettre ce don, certains loups-garous s’accouplèrent à des humains, marchant au milieu d’eux pour choisir les plus robustes. D’autres préférèrent courir avec les loups, élevant des portées de jeunes louveteaux.

Le temps de l'Impergium :


Le monde naturel était magnifique de jour, mais les montres envahissaient la surface de la terre dès la tombée de la nuit. Les loups-garous assuraient qu’ils protégeaient les humains de ces monstres, mais en vérité, ils considéraient aussi les humains comme des animaux de reproduction.

Les grands guerriers faisaient souvent la guerre avec les plus puissantes tributs humaines, les guidant dans un long voyage pour les éloigner de leurs ennemis.
Le résultat ? L’Impergium, trois mille ans de domination sur la race humaine.

Les humains étaient massés comme des moutons et réunis en troupeaux primitifs, dont certains développèrent les sociétés agricoles qui annonçaient les cités modernes.
La séparation entre la civilisation et la nature se fit, et le schisme ne cessa de s’agrandir. Chaque village avait ses histoires sur ce qui arriverait au voyageur assez imprudent pour s’aventurer seul dans les bois après la tombée de la nuit.

La Guerre de la Rage :


Chacune des nombreuses tribus de loups-garous dans le monde a sa propre interprétation de la fin de l’âge de l’Impergium.
Toutefois, ce ne sont pas les seuls métamorphes existants. D’autres sont conscients du monde occulte et racontent leurs propres mythes et légendes. Les loups-garous savent que Gaïa a béni de nombreuses races de métamorphes, donnant à chacuneune tâche sacrée à remplir. Dans le monde occidental, ces créatures fabuleuses étaient connues sous le nom de Fera.
Sous mille formes différentes, les Fera arpentaient le monde après la fin du jour. Sages dans les arts magiques, des félins-garous furtifs défendaient des savoirs secrets. Forts d’un pouvoir de guérison, les ours-garous gardaient nombre de lieux sacrés sur terre. Rusés et discrets, les rats-garous limitaient la croissance de la population humaine. Les Fera étaient cousins des corbeaux, des araignées, des lézards, des coyotes et d’autres animaux. Il existait une douzaine de races de métamorphes, et chacune s’occupait de sa tâche sacrée.
Et pourtant, d’après leurs propres légendes, les loups-garous étaient les plus grands de ces enfants, et ils s’appelaient Garous.
Ils tenaient leur serment de protéger la race humaine pour la tâche la plus sacrée de toutes. Avec leurs pouvoirs venait une grande fierté. D’abord, les Garous les plus puissants tentèrent de dominer toutes les autres tribus de loups-garous, militant pour la création d’une grande société à travers le monde. Quand cet objectif fut couronné de succès, même relatif, les métamorphes les plus puissants voulurent commander à toutes les autres races de métamorphes.
D’après les légendes de ces autres races, les Fera refusèrent et éclata une guerre fratricide qui dura des années. Puisque les autres élus de Gaïa ne voulaient s’incliner devant les plus grands de ses enfants, les loups-garous ce mirent à les détruire.
Asseyant leur domination, les Garous prétendirent que les autres étaient une menace pour la sécurité des humains et se mirent à éradiquer des races entières de métamorphes.
Le sang coula à flots et les loups-garous démontrèrent qu’ils comptaient dorénavant régner sans partage en tant qu’enfants préférés le Mère et forme de vie dominante sur Terre.

Le Concordat :


Mais les loups-garous ne se doutaient pas que la domination du monde leur serait à leur tour disputée…par les humains qu’ils étaient censés protéger.

Horrifiés par la violence qui les entourait, les humains cessèrent de faire confiance à leurs gardiens surnaturels. Ils décidèrent de se défendre eux mêmes contre les créatures les plus dangereuses de toutes : les Garous.

Les loups-garous furent divisés devant cette attitude. Certains proposèrent d’exterminer les villages rebelles pour apprendre la discipline aux humains. D’autres prônaient la paix, rappelant que Gaïa leur avait confié la survie des humains. Certains loups-garous particulièrement féroces, des Garous lupins qui préféraient la nature et les loups qui y vivaient, proposèrent une extermination immédiate de la race humaine, considérant qu’ils avaient rempli leurs obligations.

Les loups-garous se disputèrent et combattirent entre eux avant d’arriver à un compromis connu sous le nom de Concorde. Hommes et loups devraient vivre dans le même monde, mais l’humanité ne voulait plus être dominée par les Garous. Les fils de Gaïa acceptèrent de séparer leur société de la celle des hommes.
Cela donna le Concordat de l’Ouest, une civilisation qui s’établit au sein de la nature.
L’âge de l’Impergium touchait à sa fin et l’histoire humaine commença.

_________________
"Si les flammes de la passion pour ce jeu conssume aussi votre entourage, diminuez l'intensité... ce n'est qu'un jeu après tout!."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.votremedia.com/darkages
Adam Reha (Storyteller)
Storyteller
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 36
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Mar 28 Nov - 5:53

Être un Garou


Autres trucs à savoir :

Le premier aspect qui détermine le statut d'un garou est sa lignée : homidé (enfant d’un homme et d’un Garou, environ 90% de la population garou totale), lupus (enfant d’un loup et d’un Garou, 6-8%) ou métis (enfant de deux Garous, 2-4%). Elle détermine le lien avec la nature mais aussi l’adaptation au monde des hommes. Les métis sont un cas à part, souvent rejeté par les autres Garous, ils sont de plus stériles et physiquement déformés, mais en revanche leur position intermédiaire en fait des individus plus équilibrés.

- les 5 formes : même si la légende ne parle guère que de l’hybride homme-loup, cette forme n’est qu’une parmi celles dont disposent le Garou. Dans l’ordre, on trouve la forme homid (humaine), glabro (un humain de très grande taille, aux traits simiesques et la pilosité très développée - Ex:"Mister Hyde"), crinos (l’homme-loup des légendes, 2,50 m, 250 à 400 kg en moyenne), hispo (un loup énorme, de près de 1,50 m à l’épaule, à la mâchoire fantastiquement puissante) et lupus (canis lupus, le loup commun). Le passage d’une forme à l’autre est plus ou moins rapide en fonction du talent du Garou et du nombre de formes intermédiaires nécessaires.

- la régénération : les Garous guérissent de leurs blessures beaucoup plus rapidement qu'un être normal. Des lésions superficielles (entaille, balle) guériront presque instantanement. Pour des blessures plus graves, une bonne nuit de repos est préférable. Cependant n'espérez pas voir repousser un bras qui a été tranché, et un Garou décapité n'a pour ainsi dire aucune chance de se relever.

- les griffes et les crocs : des armes naturelles d’une fantastique efficacité, présentes sous les formes lupus, hispo et crinos. Elles causent des dommages aggravés, et en général beaucoup de dommages tout court !

- le Délire (Delirium) : depuis l’Impergium, les humains sont terrifiés par les Garous, et leur esprit n’est plus capable d’accepter la vision de ce qui est pour eux un monstre légendaire. En pratique, un Garou sous forme crinos sera vu par les humains comme quelque chose d’autre, dans une tentative désespérée de rationaliser une situation "impossible". Evidemment, même rationnelle, la peur n’en est pas moins réelle, et moins d’un humain sur mille est capable de garder son calme en présence d’un Garou en forme de combat.

- l’argent : la seule arme vraiment efficace contre les Garous, puisque c’est la seule chose qu’ils ne puissent ni absorber ("soak") ni encore moins régénérer. Ceci dit, les armes en argent sont fragiles et peu efficaces si elles ne sont pas renforcées d’une manière ou d’une autre.

- la morsure du garou : Il arrive que ceux qui subissent le Premier Changement soit mordu par un loup. Cela n’a pas la même signification que les morsures des contes folkloriques.
Si chaque morsure de loup-garou en engendrait un, le Monde des Ténèbres en serait submergé ! En fait, la morsure avantage le loup-garou qui mord plutôt que la personne - confuse - qui est mordue. Les loups-garous vont à la recherche de ceux qui viennent de changer, en espérant les amener dans leur société et de les protéger de leurs nombreux ennemis. Le Changement s’annonce, peu de temps avant qu’il ne se produise, par une agitation dans le monde des esprits. Les loups-garous avec de l’expérience peuvent s’apercevoir de certains de ces effets. La personne concernée est rarement prête à croire à l’évidence jusqu’à que le Changement n’arrive. Avant que ce moment n’advienne, elle peut aussi bien s’être enfuie et se retrouver n’importe où.
Ainsi, une fois mordu, on peut retrouver le loup-garou qui vient de changer et lui faire rejoindre le groupe – ou quand même s’en occuper.

_________________
"Si les flammes de la passion pour ce jeu conssume aussi votre entourage, diminuez l'intensité... ce n'est qu'un jeu après tout!."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.votremedia.com/darkages
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu d'histoire...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Cyberpunk :: Parias :: Archive du forum :: Archive de Mist :: Section Hors-Jeu :: Laws of the Night :: Changings Breeds-
Sauter vers: